एसोफैगल एस्ट्रिसिस: यह वास्तव में क्या है?

L’atrésie de l’œsophage est une anomalie congénitale dans laquelle une partie de l’œsophage du bébé (le tube qui relie la bouche à l’estomac) ne se développe pas correctement.
L’atrésie de l’œsophage est une anomalie congénitale du tube de déglutition (œsophage) qui relie la bouche à l’estomac. Chez un bébé atteint d’atrésie œsophagienne, l’œsophage comporte deux sections distinctes, la partie supérieure et la partie inférieure de l’œsophage, qui ne sont pas reliées. Un bébé atteint de cette anomalie congénitale est incapable de faire passer les aliments de la bouche à l’estomac, et a parfois de la difficulté à respirer.
L’atrésie de l’œsophage se produit souvent avec une fistule trachéoœsophagienne, une anomalie congénitale dans laquelle une partie de l’œsophage est reliée à la trachée.

Les différents types d’atrésie œsophagienne

Il existe quatre types d’atrésie œsophagienne : Type A, Type B, Type C et Type D.
– Type A est lorsque les parties supérieure et inférieure de l’œsophage ne sont pas reliées et ont des extrémités fermées. Dans ce type, aucune partie de l’œsophage ne s’attache à la trachée.
– Le type B est très rare. Dans ce type, la partie supérieure de l’œsophage est attachée à la trachée, mais la partie inférieure de l’œsophage a une extrémité fermée.
– Type C est le type le plus courant. Dans ce type, la partie supérieure de l’œsophage a une extrémité fermée et la partie inférieure de l’œsophage est attachée à la trachée, comme le montre le dessin.
– Type D est le plus rare et le plus sévère. Dans ce type, les parties supérieure et inférieure de l’œsophage ne sont pas reliées entre elles, mais chacune est reliée séparément à la trachée.

Les causes de l’atrésie œsophagienne

Les causes de l’atrésie œsophagienne chez la plupart des bébés sont inconnues. Les chercheurs croient que certains cas d’atrésie œsophagienne peuvent être causés par des anomalies dans les gènes du bébé. Près de la moitié de tous les bébés nés avec une atrésie œsophagienne présentent une ou plusieurs malformations congénitales supplémentaires, comme d’autres problèmes du système digestif (intestins et anus), du cœur, des reins, des côtes ou de la colonne vertébrale.
Certains facteurs comme l’âge avancé de la mère ou du père augmenteraient le risque d’avoir un bébé atteint d’atrésie œsophagienne. Les femmes qui ont utilisé la TPA pour devenir enceintes courent un risque accru d’avoir un bébé atteint d’atrésie œsophagienne.
Si vous êtes enceinte ou songez à le devenir, discutez avec votre médecin des moyens d’augmenter vos chances d’avoir un bébé en santé.

Comment diagnostiquer cette anomalie ?

L’atrésie de l’œsophage est rarement diagnostiquée pendant la grossesse. L’atrésie œsophagienne est le plus souvent détectée après la naissance, lorsque le bébé tente pour la première fois de se nourrir et qu’il s’étouffe ou vomit, ou lorsqu’un tube inséré dans le nez ou la bouche du bébé ne peut passer dans son estomac. Une radiographie peut confirmer que le tube s’arrête dans la partie supérieure de l’œsophage.

Y a-t-il un traitement ?

Une fois le diagnostic posé, une intervention chirurgicale est nécessaire pour reconnecter les deux extrémités de l’œsophage afin que le bébé puisse respirer et téter correctement. De multiples interventions chirurgicales et autres procédures ou médicaments peuvent être nécessaires, en particulier si l’œsophage réparé du bébé devient trop étroit pour que les aliments puissent le traverser si les muscles de l’œsophage ne fonctionnent pas assez bien pour déplacer les aliments dans l’estomac ou si les aliments digérés se remontent systématiquement dans l’œsophage.Le conseil d’aujourd’hui : parcourez ce dossier cuisiniere a induction avant de l’acquérir !